Le crapaud repeint ses murs

2012 05 lecrapaud liniger nouvelle maquette01 Le crapaud repeint ses murs
Le 23 avril 2011, « lecrapaud.fr » s’aventure sur Internet, l’avant-propos annonçe sa naissance en même temps que sa mise en ligne. Voici donc qu’il célèbre, un peu en retard certes, la première année de son existence, un anniversaire à marquer pour 3 raisons…

« lecrapaud.fr » n’a pas tardé à séduire rapidement un certain nombre d’internautes de par le monde entier, c’est sans doute le tout premier sujet de satisfaction.Il se réjouit par ailleurs que notre équipe se soit enrichie d’un 3ème homme, Nicolas Jacquette, qui, avec sa  sensibilité propre, donne la main à Jérôme Liniger pour les dessins de presse mais assure également la bonne marche du blog.Enfin fort de ce renforcement, soucieux par ailleurs de ne pas nous laisser bercer par les succès du début, notre équipe a senti le moment venu de revoir la copie, en quelque sorte de « repeindre les murs » dans une ambiance graphique plus moderne et dynamique.

Nous espérons que la nouvelle maquette, dont nous décrivons ici par étapes sa réalisation, saura s’imposer, comme la précédente, dans vos retrouvailles épisodes ou régulières avec notre cher crapaud et cela dès le prochain billet.

Le succès se mesure en quelques chiffres : 7800 internautes ont « visité » le blog durant le seul mois d’avril (leur nombre cumule jusqu’à 10 000), accumulant 30 000 pages lues (50 000 en mars). 2000 de ces visites  viennent de France, 3000 des Etats Unis, 600 de Russie, pour ne citer que ces pays-là. Mais, d’un mois à l’autre, miracle de la toile, le »crapaud.fr », sans tambour ni trompette, s’est rendu visible sur tous les continents.115 billets ont été mis en ligne en l’espace d’une année (certains datant d’avant avril 2011, destinés alors à un projet d’édition papier). Le tout premier rédigé pour le blog portait en titre : « L’Amérique s’embrouille dans le prix de l’essence ». L’automobile comme métaphore de la marche du monde ?

« Nous étions dans une voiture qui grimpait doucement la pente, la croissance n’était pas en remise en cause ni la durabilité des ressources énergétiques. Maintenant nous sommes tout en haut, mais nous n’avons plus aucune influence sur sa vitesse. En fait nous n’avons plus aucun choix que d’espérer survivre jusqu’à ce que la vitesse se réduise à nouveau ». (Lire l’article du Smithsonian Institute Magazine).

À qui doit-on ce pronostic? A Dennis Meadows, professeur américain du Massachusetts Institute of Technology (MIT), co-auteur d’un célèbre rapport commandé par le club de Rome en 1972 sur les conséquences d’une croissance économique et démographique démesurée.

L’ouvrage a été récrit deux fois depuis, mais il contient toujours les mêmes conclusions parce qu’elles restent vraies. De 85 %, le niveau d’exploitation des ressources en effet atteint aujourd’hui 150 %. Invité à Paris pour la sortie de son livre « Les limites de la croissance », Meadows ajoute que « 40 ans plus tard, la planète absorbe à vitesse accélérée les réserves de pétrole, gaz, eau, forêts, qu’elle a constituées lors des derniers 10 millions d’années ».

Conscient de cette course folle, « Lecrapaud.fr » n’entend pas verser dans le catastrophisme ou la sinistrose. Sa connotation écologique est tempérée. Faire connaître, sensibiliser, réagir voire agir, c’est notre propos. Informer mais aussi sourire grâce aux dessins.

Tant d’initiatives se mettent en place ici et là, par des acteurs parfois totalement différents, que nous ressentons l’impérieux besoin de les relater.Et, qu’en les relatant, nous partagions ce sentiment avec nos internautes, que le monde prend conscience des menaces, qu’il change et bouge, ne serait-ce qu’à petits pas, dans le sens d’un plus grand respect de ce qui nous entoure, mais aussi dans le souci d’un plus grand partage des richesses,  technologies et expériences, afin de contribuer à l’effort général et commun…

« Lecrapaud.fr » souffle donc avec grande confiance sa toute première bougie.Robert Fiess

2012 05 lecrapaud liniger nouvelle maquette02 Le crapaud repeint ses murs

Enthousiastes, nos trois crapauds protagonistes discutent sur le papier de la nouvelle maquette

L’auteur a pris son poste dans la mare du monde, alerte ses acolytes dessinateurs. L’idée se précise : le papier découpé rappelle le côté ludique du blog. Papiers de bricolage, ils inspirent dans leur couleurs, le vert de la nature, le brun de la terre, le bleu de l’avenir, proches de toute sensibilité écologique.

2012 05 lecrapaud liniger nouvelle maquette03 Le crapaud repeint ses murs
Le  crapaud auteur plonge dans l’actualité,  les dessinateurs se précipitent sur leurs crayons
La page commence à prendre forme, certains éléments des premières esquisses ont changé de place, d’autres disparus, le titre apparaît,  dessiné à la main sur une base de police din, légèrement détournée.
La couleur bleu foncé nous entraine dans les océans du monde.
2012 05 lecrapaud liniger nouvelle maquette04 Le crapaud repeint ses murs

Les 3 crapauds allaient oublier leur sous-titre préféré « mille façons d’aimer l’écologie ».
Comme des lettres découpées dans un journal, le titre annonce l’intention : Tout actu, tout info.
2012 05 lecrapaud liniger nouvelle maquette05 Le crapaud repeint ses murs

Les trois comparses sont contents, la maquette a pris son visage définitif, sur un papier gaufré, genre recyclé, qui lui donne de la profondeur.
Rendez-vous la semaine prochaine.
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Le crapaud repeint ses murs, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Leave a comment

*

Subscribe Scroll to Top