Hommage à Jean-Marie Pelt

Le crapaud - Robert fiess - nicolas jacquette - jean-marie pelt décès ville verte

L’une des figures scientifiques les plus éminentes, biologiste, botaniste, précurseur de l’écologie est décédée. Sa disparition a été peu relevée par la grande presse. Le Crapaud tient à lui rendre hommage ici. rf

L’information a été relayée par GoodPlanet le 23/12/15 que nous remercions

Jean-Marie Pelt, biologiste, écrivain, pharmacien et botaniste, figure de l’écologie, est mort mercredi à l’âge de 82 ans, a-t-on appris auprès de la mairie de Metz, ville dont il fut le premier adjoint pendant plus de 10 ans.

« Ardent défenseur de l’écologie urbaine, fondateur de l’Institut européen d’écologie, Jean-Marie Pelt a fait de Metz le laboratoire d’une ville-jardin plus juste et plus harmonieuse », a salué dans un communiqué le maire de Metz, Dominique Gros. Il « fut parmi les premiers à pointer les dangers de l’amiante et plus tard des OGM. Inlassable pédagogue de notre environnement, il sut alerter l’opinion grâce à une oeuvre considérable et une présence médiatique singulière », a poursuivi l’élu.

En 2012, avant l’élection présidentielle, M. Pelt avait appelé le prochain président de la République à faire de l’écologie sa « priorité absolue », en alertant sur le fait que « notre société est à un tournant capital ».

Promu au grade d’officier de la Légion d’honneur en 2005, M. Pelt n’a eu de cesse de se battre pour la défense de l’environnement, notamment en tant que fondateur et président de l’Institut européen d’écologie.

Né en Moselle en 1933, Jean-Marie Pelt a, entre autres, été ambassadeur européen de l’environnement de l’Union européenne et maire adjoint de la ville de Metz de 1971 à 1983.

© AFP

Retrouvez un texte de Jean-marie Pelt que nous avions publié en 2008 : les impacts de l’environnement sur la santé

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
Hommage à Jean-Marie Pelt, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Comments

Je ne peux que me joindre à ceux qui saluent ce grand homme.
Surtout après avoir lu “mémoire d’un arbre” où Didier Vancauvelaert le met dans son “Panthéon”.
Je regrette seulement que lors d’un débat sur la réintroduction du loup, il a dit que ce n’était pas un inconvénient pour les éleveurs puisqu’ils étaient indemnisés en cas de dégâts.
Cette réponse surprenante nie la dimension affective entre l’éleveur et ses animeaux.

posted by edouin carl / 12.27.15 - 9:20

Cher Carl,
Ton commentaire est parfaitement arrivé dans le blog, je l’ai sous les yeux, je t’en remercie, tu es fidèle parmi les fidèles.
Je te souhaite ainsi qu’à ton nombreux entourage familial une excellente fin d’année et tous mes voeux sincères pour celle à venir.
Amicalement.
robert

posted by robert / 12.28.15 - 9:21

Laisser un commentaire

*

Subscribe Scroll to Top