Marcher nu pour sauver l’environnement

Lecrapaud - Robert Fiess - Jérôme Liniger - Marcher nu pour sauver l’environnement

Le naturisme va-t-il entrer dans la philosophie de l’écologiste militant ? Des Suisses le clament haut et fort. En effet, peut-on se sentir plus proche de la nature qu’en la côtoyant nu ? N’est-ce pas une manière, revenu à l’état originel, de faire un tout avec elle ? Les peuples primitifs, qui vivaient nus ou presque, n’étaient-ils pas ceux qui avaient le plus grand respect pour leur environnement ? Il suffit d’ailleurs de constater la propreté des camps ou plages de naturistes, que l’on ne trouve pas toujours ailleurs dans de tels lieux…

Dans un corps d’athlète, ce Suisse de 66 ans , ingénieur de formation, a pour habitude de randonner nu. Cela fait 40 ans que, dépouillé de tout vêtement, il marche dans sa région, pieds nus, sac au dos, été comme hiver, jusqu’à vaincre des sommets à 3000 mètres d’altitude. Un original, qui joue du cor alpin, repasse lui-même ses rares chemises, ne s’habille que pour des concerts classiques, mais retrouve sa nudité pour lire chez lui dans son salon. Honte à lui ? « Si j’étais banquier, j’aurais honte, oui, par les temps qui courent », rétorque-t-il. Quand il rencontre d’autres promeneurs, vêtus, il sort prestement un caleçon de marche, qu’il place pudiquement devant lui. Mais engage volontiers la conversation. Et s’il devait arriver que quelqu’un le poursuive en le menaçant des fourches de l’enfer, il connaît suffisamment bien la forêt pour s’y réfugier.

Seulement voilà, certains Helvètes du canton d’Appenzell, guère sensibles à l’argument «” randonnue” égal protection de l’environnement », ont fait voter une loi qui inflige aux pratiquants une amende de 200 francs suisses. Ce coup de sang a même attiré les reporters du New York Times, friands d’entendre que les vrais fautifs de ces débauches de chair exposée et baladeuse étaient des Allemands en goguette, alors qu’en Suisse les pratiquants se limiteraient, dit-on, à une douzaine d’individus. Comme l’Helvétie est un pays démocratique, il viendra bien à l’esprit d’un naturiste décidé d’introduire un recours au Tribunal fédéral. Probablement habillé plutôt qu’à poil.
s/l’illustré

Le crapaud - Jérôme Liniger - marcher nu pour sauver l'environement

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

*

Subscribe Scroll to Top